Témoignages #5 Yohei "Ucchie" Uchino(BMXeur professionnel)

TENGA
VOICE
#5

Yohei "Ucchie" Uchino

「Il m’est arrivé d’offrir des TENGA lors des compétitions. Maintenant, un tas de types me remercient avant même de me dire bonjour !」

Yohei "Ucchie" Uchino
(BMXeur professionnel)

Pour cette édition de TENGA VOICE, nous avons rencontré Yohei « Ucchie » Uchino, rideur professionnel reconnu comme l’un des meilleurs au Japon, mais aussi dans le monde entier. Oui, nous avons réussi à l’attraper au vol pour une brève conversation, après sa deuxième victoire consécutive au Championnat du monde !

Tout d’abord, permets-moi de te féliciter pour ta victoire au Championnat du monde !

Merci beaucoup.

Quand as-tu entendu parler de TENGA pour la première fois ?

Je crois que c’était il y a quatre ou cinq ans, au Don Quixote (un centre commercial japonais réputé), pendant un rencart avec ma copine. On faisait du lèche-vitrines et on est tombé sur la section réservée aux adultes. On ne cherchait rien en particulier, mais ça nous faisait rire de regarder tous les sextoys bizarres. C’est là que j’ai vu un article TENGA. Ils se distinguaient des autres gadgets. Je me souviens m’être dit : « Waouh, je savais pas qu’il y avait des sextoys aussi bien conçus pour les hommes. » Mais bon, ma copine et moi, on n’était pas vraiment partis pour acheter ce genre de trucs, ce jour-là.

Pour quelle occasion avez-vous décidé d’en acquérir un ?

À Tokyo, j’ai rencontré un BMXeur qui était surnommé TENGA ! Je lui ai demandé d’où venait ce surnom et, tu ne vas jamais me croire, il m’a répondu : « Je bosse chez TENGA ! » Du coup, à chaque fois que je le rencontrais, il avait toujours des TENGA sur lui. Puis mon anniversaire est arrivé, et je te le donne en mille, il m’a offert un TENGA EGG.

Et qu’est-ce que tu en as pensé ?

Je crois que je les ai pas utilisés correctement. J’ai juste enlevé l’emballage à la va-vite, sans regarder les instructions, et je les ai utilisés direct… Il y avait du lubrifiant qui giclait partout !

En effet, c’est pas la meilleure façon de procéder.

J’étais un peu paf à ce moment-là, et mes souvenirs sont un peu flous. Mais ouais, t’as raison. Mon canapé était dans un état lamentable, j’ai paniqué et j’ai dû tout nettoyer avant le retour de ma copine. Bref, c’était ma première expérience avec TENGA.

Est-ce que tu connais beaucoup de BMXeurs qui connaissent la marque TENGA ?

Ouais, il y en a pas mal. Celui qui s’appelle TENGA participe aux compétitions sous ce pseudo. D’ailleurs, je ne crois pas qu’on soit nombreux à connaître son vrai nom ! *Rires* Il y a même un jeune rideur qui m’a raconté que sa vie avait littéralement changé depuis qu’il avait découvert TENGA ! Et l’an dernier, la boutique de vélos en vogue à New York (celle de mes potes, Chari&Co) a même collaboré avec la marque TENGA.

On dirait que votre relation avec TENGA a évolué, ces dernières années.

Ouais. Cette année, ce sont mes sponsors pour le Championnat du monde, donc j’ai distribué des produits TENGA et des stickers aux rideurs pendant les compétitions. J’étais vraiment curieux de voir ce qu’ils penseraient de ce genre de sextoys. Pendant le « World Circuit » (la première partie du championnat), je suis allé voir les BMXeurs juste après mon échauffement et je leur ai filé des TENGA. Au début, ils étaient là : « C’est quoi, ces trucs ? » Mais quand ils ont lu les slogans « Nouveau concept pour adulte » et « Deep Throat CUP », ils les ont tout de suite adoptés. Il y avait plein de mecs qui trouvaient l’idée ingénieuse. *Rires* Certains me remerciaient, d’autres semblaient un peu intimidés par les produits, mais il y en avait pas mal qui ne cachaient pas leur enthousiasme et sortaient des « Voilà, je saurai quoi faire ce soir ! »

Ça a été un vrai succès, alors !

Carrément ! Un des rideurs, un Espagnol nommé Viki Gomez, n’arrêtait pas de me demander : « C’est vrai, c’est si bien que ça ? » Avec sa copine, c’était vraiment sérieux, il n’avait vraiment pas envie de la tromper pendant la tournée, alors il a dit en rigolant : « Ils seront mes nouveaux amis. » Mais comme il n’en avait qu’un, il m’a dit qu’il voulait le garder comme décoration, pour chez lui. Alors j’ai répondu : « Laisse-toi tenter, mec ! Vas-y, utilise-le. » Mais non, il n’en démordait pas, il continuait à répéter « Je vais le rapporter chez moi. » Quelques jours plus tard, alors que j’étais rentré au Japon, j’ai regardé mes messages sur Facebook, et j’ai vu celui de Viki : « Je m’en suis servi… » Apparemment, il avait craqué et s’était fait plaisir pendant le championnat ! « Ce truc, c’est énorme ! » « File-m’en un autre ! » *Rires*

Quels sont tes projets pour 2012 ?

À partir de juillet, on a la tournée G-Shock au Japon : Sapporo, Sendai, Nagoya, Osaka, Fukuoka… La finale aura lieu en décembre, à Roppongi Hills, à Tokyo. Il y aura aussi l’un des plus grands et des plus importants championnats au monde le 8 septembre, à Kyoto. Il a lieu une fois tous les quatre ou cinq ans, donc c’est un événement important pour les rideurs. Et comme c’est peut-être le dernier auquel je participerai en tant que BMXeur professionnel, je dois me concentrer là-dessus en ce moment. Je vais également me produire avec EXILE, un des groupes de J-pop les plus célèbres au Japon.

On dirait que 2012 s’annonce plutôt chargée, pour toi ! Bonne chance ! On te soutient tous !!!

LINEで送る

Yohei "Ucchie" Uchino
Yohei Uchino, plus connu sous le nom de Ucchie chez les fans de BMX, est un des plus grands rideurs japonais au monde. Lors du Championnat du monde de BMX, VOO DOO JAM, qui a eu lieu à La Nouvelle-Orléans en juin 2008, il fut le premier BMXeur japonais à se voir décerner le titre de champion du monde.
Sa figure phare, la Ucchie Spin, bénéficie d’une réputation internationale et a su influencer le style d’autres rideurs.
En plus de figurer parmi les meilleurs BMXeurs professionnels, Ucchie s’est lancé dans diverses activités comme la création de sa ligne de vêtement, des contributions à la télévision, des clips vidéo, et plus de 100 spectacles par an.
Grâce à son talent unique et à sa passion franche pour ce sport, Ucchie contribue considérablement à l’avenir du BMX.

[Titres obtenus]
Du plus récent au plus ancien :
2012 August – 1st Place “G-Shock Presents REAL TOUGHNESS 2012 In Sendai”
2012 July – Champion “World Circuit 2nd ‘King of Ground’ in Kobe”
2012 April – World Champion “BMW Flatland World Circuit ‘JOMOPRO’ USA (Second World Championship win)
2011 November – 1st Place “G-Shock Presents REAL TOUGHNESS Roppongi Hills”
2011 August – 1st Place “G-Shock Presents REAL TOUGHNESS Zepp Osaka”
2011 July – 1st Place “King of Ground in Kobe”
2009 – 2nd Place in Series “BMX Flatland World Circuit 2009”
2008 – 3rd Place in Series “BMX Flatland World Circuit 2008”
2008 May – World Champion “VOO DOO JAM (America)”

CHAUDS

Revenir aux témoignages